Jean-Georges SCHLICHTIG (ébéniste parisien reçu maître le 2 octobre 1765).

Commode d'époque Louis XV en marqueterie de bois de rose et d'amarante. Estampillée deux fois avec poinçons de jurande.

 

D'origine allemande, Schlichtig obtient sa maîtrise en 1765 et s'installa rue du Faubourg Saint-Antoine puis rue Saint Nicolas. Marqueteur talentueux, il se distingua dans l'ébénisterie d'art et travailla pour la reine Marie-Antoinette.

Ses meubles, principalement Transition et Louis XVI, classiques, étaient en placage de bois de rose disposé en ailes de papillons, encadrés généralement de bois de violette ou d'amarante. Quelques œuvres, travaillées plus minutieusement, étaient marquetées de gerbes de fleurs ou de trophées. Les fabrications laissées par cet habile ébéniste restent souvent originales et de grande qualité.

Des meubles de Jean-Georges SCHLICHTIG sont conservés dans plusieurs musées dont Le Louvre.

 

Prochainement en vente.

 

Jean-Georges SCHLICHTIG (Parisian cabinetmaker received master on October 2, 1765).

Louis XV chest of drawers in rosewood and amaranth marquetry. Stamped twice with guild hallmarks.

Of German origin, Schlichtig obtained his master's degree in 1765 and settled in rue du Faubourg Saint-Antoine then rue Saint Nicolas. A talented marquetry artist, he distinguished himself in artistic cabinetmaking and worked for Queen Marie-Antoinette. His furniture, mainly Transition and Louis XVI, classical, was in rosewood veneer arranged in butterfly wings, usually framed in violet or amaranth wood. Some works, worked more meticulously, were inlaid with wreaths or trophies. The fabrications left by this skilled cabinetmaker often remain original and of high quality.

Furniture by Jean-Georges SCHLICHTIG is kept in several museums including the Louvre.

 

Soon on sale

Commode de Jean-Georges SCHLICHTIG reçu maître en 1765